Articles

Remplacement des Suspentes d'un Maillé

Finalement!...  Voici un petit "Comment Faire" pour remplacer les suspentes d'un hamac en mailles.

Préliminaires

Pour 90% de ces hamacs réalisés au cours des 25 dernières années, les suspentes sont en Polypropylène (PP).  C'est considéré comme une amélioration mécanique par rapport à des suspentes en coton car elles permettent un glissement au niveau de la jonction suspentes/hamac et donc éliminent les "grippages", causes de tension.  MAIS, il s'avère que la durabilité de ces fils en PP peut être assez variable face au vieillissement et à certains milieux.  Chez Pan'Hamac, nous estimons que 6 ou 7 hamacs maillés sur mille verront leurs suspentes se dégrader avant 5 ans.  Ce chiffre se rapproche de 0 au fur et à mesure que nous éliminons les facteurs sensibilisateurs (certaines teintures).  Nous avons bon espoir d'éliminer le problème complètement d'ici quelques mois/un an.  En attendant, il y a un parc de quelques milliers de maillés "Pan'Hamac" -- mais c'est valable pour tous les autres! --  et pour ceux qui donnent des signes de faiblesse, voici une action que vous pouvez entreprendre pour prolonger leur durée de vie.

Lire la suite : Remplacement des Suspentes d'un Maillé

Zen ou l'art de réparer son hamac

MÉTAPHYSIQUE DE LA QUALITÉ - ÉPISTÉMOLOGIE - ZEN -

mais surtout

COMMENT RÉPARER SON HAMAC MAILLÉ ?

[Pourquoi nous ne réparons pas les hamacs et/ou les conditions pour que nous effectuions des réparations]

(Oui, je sais, c'est contradictoire!)

Préambule

Hé, peuchère!  Qu'est ce qu'un concept philosophique peut avoir dans la réparation de hamac ? 

... C'est qu'il faut se mettre un petit peu dans un "certain" état d'esprit pour aborder une telle opération et, sans vous en rendre nécessairement compte, vous allez le devenir un petit peu - philosophe.  Ou tout au moins ...ZEN!

NB.  Ici, nous n'envisageons des réparations que dans le corps du hamac et non pas dans les bordures décorative ou dans les suspentes qui s(er)ont traitées ailleurs.  De même pour le ré-équilibrage de fils tirés et créant des tensions à certains endroits du hamac.  Seuls les hamacs maillés mayas les plus courants sont considérés ici.  Ils sont appelés différemment suivant les personnes, moi je les appelle les 2-2 [2 passés dessus - 2 passés dessous].  Il existe d'autre façon de mailler des hamacs - plus simples ou plus compliquées.  Les grands principes édictés ici peuvent s'appliquer aux autres types de maillés en s'adaptant au schéma de maillage du hamac en question.

1ère Étape -- Évaluer l'état du matériau

C'est du bon sens, si celui-ci est trop dégradé ou attaqué, une réparation ne fera que repousser l'inévitable et le jeu n'en vaudra pas la chandelle.  Notez que, de par la construction même de ces hamacs, (et suivant les cas), il peuvent vivre encore très longtemps une fois le processus de dégradation entamé.

2ème Étape -- Évaluer les dégâts

Pour préparer l'espace de travail/les outils éventuels et se faire une idée du temps qu'il faudra pour la réparation.

Agir immédiatement après une cassure sera TOUJOURS plus efficace et moins long.

Degré de complexité (par zone à réparer), fils tirés sur une douzaine de passages au maximum (90% des cas).

Nombre de fils voisins cassés Degré de difficulté Temps estimé
1 Facile 2 à 20 min sur un même ligne
2 Facile 4 à 30 min sur une même ligne
3 Facile/Moyen 5 à 45 min
4 1er seuil de complexité 15 min et +
5 et plus Patience ! 25 min et +

3 - Principe du (re)maillage

NB.  Il ne s'agit pas d'un filet donc nous ne faisons pas de ramandage comme le font les pêcheurs qui réparent leur filet de pêche en recréant des mailles nouées.  Ici, la technique s'apparente plutôt à du reprisage - reconstruction du tissage à partir des bordures pour combler une ouverture -- mais à une échelle plus grande que sur un tissu (donc plus facile).  Je taquine souvent ceux qui rechignent en leur rappelant qu'il n'y a pas si longtemps que l'on reprisait ses chaussettes trouées -- activité perdue du à l'arrivée des chaussettes bon marché de grande consommation.

*Bien sur, je paraphrase le livre et le concept de Robert Pirsig - bestseller de la période post-hippie :  "Zen ou l'art de la réparation de motocyclettes" dont je retire surtout le principe ZEN qui consiste à se situer dans l'instant présent et à exploiter les qualités adaptées à l'action requise et que chacun de nous avons en nous -- quitte à aller les quérir plus profondément chez certains d'entre vous.

Sous-jacent à tout cela, il y a toujours le principe régissant TOUT ce qui a trait aux hamacs, de la fabrication à la réparation en passant par l'installation et l'usage : DU BON SENS que diable!!

Démêler les suspentes de son hamac

Avant tout : comment prévenir les emmêlements!

Manipuler son hamac par les boucles SANS JAMAIS LES LÂCHER (c.à.d. jusqu'à l'accrochage ou jusqu'à la finalisation du rangement).

Si vous suivez ce principe de base, vous n'aurez JAMAIS à les démêler !  C'est simple non?

De l'importance de ne pas utiliser un hamac avec les suspentes emmêlées :

Un hamac "fonctionne" sur le principe d'une répartition des charges uniforme.  [i.e. beaucoup de fils pour que chacun supporte un minimum de tension]

Si des suspentes se trouvent emmêlées, cette belle répartition est détruite, des fils se trouvent plus tendus que leurs voisins et des tensions sont créés.  Les fils les plus tendus sont donc les plus à risque.

Non seulement cela, mais le confort sera altéré par des zones de hamacs qui seront plus hautes que d'autres.

Alors :  faites en sorte que ces suspentes ne soient JAMAIS emmêlées.

Comment démêler ses suspentes.

[je dois préparer un visuel sur la question]

En attendant, par les mots :

  1. Tenir le hamac ouvert du côté à travailler.
  2. Visualiser les croisements des fils -- on peut "peigner" les fils de la boucle vers le corps pour mieux visualiser ces croisements.
  3. Repérer les croisements extérieurs (ils peut s'agir d'un seul fil ou d'une poignée de fils) et faites-les passer par dessus la boucle du hamac.  Il y a DEUX possibilités (2 sens), une seule est la bonne -- ça se voit tout de suite si on a choisi le mauvais sens!
  4. Répéter le processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de fils croisés.

Sauf situation particulière, il faut rarement plus de trois ou quatre de ces passages pour démêler des suspentes.

Souvent, ceux qui ne "savent pas" sont effrayés par une situation d'emmêlement rechignent à intervenir.  Pourtant, ce n'est franchement pas compliqué, et IL FAUT LE FAIRE !!

Panier

Le panier est vide

Accroché ... au Hasard!

Pan'Hamac c'est fini